La Taverne de Nantys Cairn Index du Forum La Taverne de Nantys Cairn
Le forum des Terres de Saïhan !
 FAQFAQ    RechercherRechercher    Liste des MembresListe des Membres    Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs  Terres de SaïhanTerres de Saïhan
 S'enregistrerS'enregistrer     ConnexionConnexion 

La Cage Céleste - Monstres volants

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Taverne de Nantys Cairn Index du Forum -> Concours de Background / Castels

Auteur Message
aziraphale
Commandeur


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 948

MessagePosté le : Mar Jan 25, 2011 6:51 pm    Sujet du message : Répondre en citant

Parangon Bell

Citation :
Seigneur Dragon : Les dragons sont des créatures ancestrales des Terres de Saïhan. Personne ne sait rien des cavaliers qui les chevauchent, nul ne sait d'où ils viennent. Certain murmure qu'ils sont appelés par delà le voile du temps et de l'espace, arrivant sur les champs de bataille pour déchaîner leur fureur ab-animale. On ne sait guère non plus quelles alliances et pactes le Roi Pourpre a pu nouer avec les Seigneurs Dragons pour les avoir comme alliés, mais chacun craint ces êtres aussi majestueux que mystérieux, et incommensurablement plus puissants que le commun des mortels de Saïhan...




Dernière édition par aziraphale le Lun Oct 03, 2011 8:12 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
aziraphale
Commandeur


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 948

MessagePosté le : Dim Avr 10, 2011 10:02 am    Sujet du message : Répondre en citant

Mercenair

Citation :
Les fauniarques ne sont pas des êtres vivants à proprement parler, mais des entités constituées de millions de créatures végétales et animales, rassemblées de manière inconsciente en un monstre titanesque fait de feuilles, de terre et de matière vivante indéfinissable. Les fauniarques naissent par l'accumulation de vie en leur sein, et représente la conscience de la Nature, sa volonté, faite vivante.


Un nuage de gloire

Le vent soufflait doucement ce jour là, je ne m'attendais pas à avoir une journée chargée puisque je ne faisais qu'aller vers un castel pour me ravitailler. Je n'étais pas très à l'aise, cela ne faisait que quelques jours que j'étais passé Guerrier, une joie. Une joie qui s'arrêta bien vite lorsque j'entendis au loin des bruits lourds mécaniques...

Je m'approchais doucement ordonnant bien à mes faurniaques de ne pas se faire remarquer, me rapprochant un peu plus et les poings serrés, je vis des trébuchets, et les servants de ces maudites machins de siège daronoans semblaient les diriger vers le castel où je me dirigeais. Je voulus envoyer un message pour d'aide, mais les Daronoans s'étaient remis en route, il me fallait donc agir.

Promptement j'ordonnais aux faurniaques de détruire ces machines de mort, ceux-ci montèrent dans le ciel au niveau des nuages et les dépassèrent, je ne les voyais plus. Un doute m'envahit, je m'étais remis à observer les servants manier leurs machines lorsque l'un d'eux hurla et un nuage bruyant, noire et vivant s'attaqua à un des trébuchet. Les servants qui avaient dégainés, s'étaient désorganiser et plusieurs d'entre eux furent happés par un autre nuage vivant. D'autres nuages apparurent, plongeant et les cris des servants redoublèrent puis s'éteignirent avec le fracas des machines de siège. Je n'avais encore jamais vu les faurniaques en actions.

Ce fut ma première victoire, j'étais empli d'une gloire éphémère, et je savais que ce n'était que grâce à mes faurniaques ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
aziraphale
Commandeur


Inscrit le: 31 Mai 2007
Messages: 948

MessagePosté le : Mer Déc 14, 2011 8:47 pm    Sujet du message : Répondre en citant

Kolaru

Célérant

Citation :

un célérant est un minuscule drake, qui tient à l'intérieur d'une main. Bleu azur ou irisé de vert, il possède deux têtes, aux museaux légèrement pointus, et une vitesse incroyable. Ils sont souvent apprivoisés comme animal de compagnie, ou utilisé par centaines pour noyer l'ennemi sous des millions de piqûres. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'un banc de célérants traversent littéralement sa cible de part en part, quand ils plongent en piqué sur l'ennemi depuis des hauteurs improbables.


Orash-Arosh, le célérant, était déboussolé. Ses deux paires d’yeux s’étaient ouvertes, réveillé par l’agitation soudaine qui prenait les daronoans, jusque dans les quartiers de sa maîtresse, qu’il eut juste le temps de voir disparaître par l’embrasure de la porte, avec ses gardes et conseillers.

Le petit dragon bicéphale ne savait que faire.

D’un côté, il sentait bien que tous ces elfes excités présageaient des dangers innombrables, si bien que, craintif, il préférait se tenir éloigné de ce qui provoquait la folie insensée et infernale des grands bipèdes à qui, finalement, il ne devait rien.

Mais d’un autre côté, sa curiosité le poussait à s’intéresser à ce qui pouvait bien se passer hors de la pièce exigüe, à rechercher ce qui causait la soudaine flambée de mouvement dans la citadelle habituellement si morose. Ensuite il était faux de dire qu’il ne devait rien aux elfes, sa maîtresse l’avait recueilli et il avait le devoir de l’aider, de la protéger contre tout éventuel ennemi ! Comment avait-il pu seulement suggérer de ne pas mettre toute son énergie à cette tâche presque sacrée ?

Ces arguments prirent finalement le dessus, ainsi Orash-Arosh s’envola d’une aile décidé vers la fenêtre entrouverte sur l’extérieur, d’où émanait désormais un vacarme assourdissant. Le spectacle qu’il découvrit comme cause à celui-ci laissa ses deux minuscules gueules béantes : il était effrayé et fasciné.

D’une part, les dragons, mugiarques ou autres mastodontes volants qui se déchiraient la domination du ciel pouvaient broyer ou gober le petit célérant à tout moment, simplement par inattention. Cela l’obligeait à voleter en zigzag pour éviter que ces monstres abominablement et ridiculement immenses ne lui ôtent la vie. Il aurait sans doute mieux fait de ne pas quitter son perchoir, finalement, et ferait mieux d’y retourner, il prenait des risques insensés alors que sa maîtresse était tout à fait capable de se défendre seule.

Mais d’autre part, ces titans du ciel étaient superbes, leur sauvagerie et puissance ne pouvaient qu’insuffler de l’admiration à leur minuscule cousin volant. D’ailleurs il devait prendre exemple sur leur combattivité et bravoure plutôt que de penser fuir ce ciel des combats. Quel honneur aurait-il à faire passer sa sécurité avant son devoir ?

A nouveau ce fut cette partie téméraire et honorable de sa personnalité qui prit le dessus. Il fallait se mettre en quête de sa maîtresse, il commença donc à scruter le sol où, comme dans le ciel, les assaillants loups se faisaient désormais repousser. Au bout de quelques minutes, Orash-Arosh la repéra, mais aussi un guerrier loup qui se relevait derrière elle, l’épée au clair, sans qu’elle ne l’ai vu.

Qu’importait en fait ? C’était une grande combattante, elle n’aurait aucun mal à parer l’agression et abattre l’agresseur. Il ne servait à rien de se lancer dans un piquet téméraire et dangereux, juste pour une action d’éclat qui serait forcément de purement superflue.

Non ! se reprit rapidement le dragon à deux têtes. Il devait tout, même sa vie, à cette elfe, il ne pouvait pas l’abandonner, tous les risques seraient encore insuffisant à la remercier de ce qu’il lui devait.

Ainsi, sous cette impulsion impérieuse, il se laissa tomber sur l’ennemi, plus rapide presque que sa pensée, acquérant une vitesse effarante mais prodigieuse grâce à laquelle il abattu brutalement le Loup, lorsqu’il le percuta.

Sa maîtresse se retourna, étonnée, en entendant l’impact. Elle n’avait pas vu son possible assassin et semblait fort reconnaissante de la courageuse intervention du célérant.

Honteux de son hésitation et fier de ce qu’il avait accompli, Orash-Arosh se posa légèrement sur l’épaule de Kolaru. Celle-ci, en remarquant qu’une de ses tête évitait son regard, tandis que l’autre semblait gonflée d’assurance, murmura pour elle-même :

« Je ne comprendrai jamais cette créature… »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Montrer les messages depuis :   

Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Taverne de Nantys Cairn Index du Forum -> Concours de Background / Castels Voir le sujet précédent .::. Voir le sujet suivant
Toutes les heures sont au format GMT

Page 1 sur 1

 
Sauter vers :  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by ..:: SGo ::..