HmThree

AccueiL :: ChronologiE :: SeRies :: GenRe :: AuteurS :: ExoDragon :: ConTact :: Vous êtes 34.225.194.144
<< SommaireN5 Numero5 LeCahierOne >>
<< HmOne SeRies HmThreeTwo >>
<< RubriquesN5 ChronologiE LeCahierOne >>
<< HmOne GenRe HmThreeTwo >>



Hamsters & Moutons


[Episode 3 : Tandem de choc]



Résumé des épisodes précédents :
La délirante saga de cette guerre sans merci (mais de rien, je vous en prie) débuta dans la grange près de l'université de Marne La Vallée .
Suite au largage intempestif de produits radioactifs sur la nourriture commune des hamsters et des moutons de cette ferme , ceux-ci acquirent la capacité de .. bah , comment dire : de marcher , de penser , de se battre , de construire des armes de destruction massive ou d'utiliser des kalaschnikovs à tout bout de champ .
C'est vrai qu'ils auraient pu aussi décider d'écrire des poèmes ou de chanter les vertus de l'amour , mais ils préférèrent se livrer une guerre totale , au cours de laquelle ils firent d'ailleurs exploser la ferme en question . Ils choisirent tout naturellement la fac limitrophe comme nouveau champ de bataille , et c'est parmi des êtres humains sans aucune réaction notable qu'ils continuèrent vaillament leur carnage .
Les hamsters développèrent une potion magique , appelée wonder potion , qui accrue leur taille (des hamsters de 30 centimètres , c'est quand même plus compétitifs , il faut le dire) . Ca c'est l'épisode 1 . Dans un hypothétique épisode 2 (laisser tomber , ce serait trop long à expliquer) , les moutons ont subtilisé de la wonder potion , et effectue des expériences pas clairs avec ...
L'heure est grave ...


- Donc , nous y voilà , ajouta le général BilledeFoudre? quand le projecteur s'arrêta et que la pièce s'éclaira de nouveau .
Le résumé de l'histoire étant fini , le général hamster se retourna vers l'assistance (c'est à dire son état major au grand complet , plus quelques scientifiques et autres figurants) . Il lança le fatidique : "Des questions ?" , auxquels répondirent des haussements de moustaches timides et un murmure de "non , non" et de "ça ira comme ça" .
Le général rongeur se tenait droit comme un "i" , les moustaches raides comme des piquets et les bajoues immobiles . Seuls ses deux petits yeux , tels des m&ms nerveux , toisaient l'assistance .
Le silence revint , et BilledeFoudre? pu reprendre :
- Il nous faut agir , messieurs ...
- Oh oui ! Répondit l'auditoire d'une seule voix .
- ... et savoir ce qui se trame dans les labos ovins .
- Oh oui !
- Quelqu'un a des idées ?
- Oh non !
- ... arrêtez ça , c'est pas drôle . L'heure est grave , je croyais l'avoir déjà dit , reprit le général d'un ton de reproche qui fit baisser la tête de tout le monde .
Le docteur Lemmingway , chef des labos de recherche de la mangeoire n°5 , regarda distraitement la pendule accrocher au mur : 15:26 .
" Je ne vois pas ce qu'elle a de grave , l'heure ." se dit-il .
- J'ai fait appel ! Continua le général avec un air solennel . A un élément des Forces Nationales Hamsters de contre-espionnage , termina-t-il , perdant la plupart des rongeurs présents dans ses fausses intonations .
Notre homme devrait arriver d'un moment à l'autre . Mais il lui faudra quelqu'un qui connaisse le terrain . Et son ... imprévisibilité ... devra être compensé par un hamster polyvalent dans ses compétences ! Quelqu'un a-t-il un hamster en tête pour cette mission ?
- Chaussette , dit une voix forte par dessus le brouhaha d'indécision , de discussion et de réflexion .
Tout le monde se tu , car le colonel BâtonRouge avait parlé . Un cobaye très compétent , et vétéran d'innombrables batailles contre les moutons sataniques (enfin moi je dis ça , on a aucune preuve concrète qu'ils soient sataniques , mais bon) .
- Chaussette FeuilledeVigne? , un élément prometteur de mon service d'espionnage , poursuivit BâtonRouge . Bien qu'il ne soit pas assez agressif à mon goût , il sera parfait pour accompagner votre émissaire , général .
- Voilà qui est réglé . Allez donc me le chercher ...

Chaussette fut appelé sur la plate-forme 7 ,autrement dit le toit du bâtiment Copernick de l'université , où un jardinier replantait quelques pots de fleurs sans prêter la moindre attention à la demi-douzaine de rongeurs mutants autour de lui . Grand bien lui fasse , ce manque d'attention totalement illogique était réciproque .
Le général BilledeFoudre? Perlemasque pu alors observé ce petit hamster de rien du tout arriver , sans grande prétention , et avec une curiosité toute naturelle , sur le toit du bâtiment . Il nota tout de suite les tâches blanches qui caractérisaient l'extrémité des membres de l'espion . On aurait dit ... des chaussettes ?
Bref , monsieur FeuilledeVigne? n'avait pas du tout l'air d'un soldat , mais si on devait s'arrêter à ce genre de détails , on ne pourrait pas continuer cette saga bien longtemps .
- Bienvenue , soldat FeuilledeVigne? , démarra BilledeFoudre? fort à propos .
- Euh ... bonjour ? Répliqua Chaussette du tac au tac .
- On vous a informé de toute l'affaire , je présume ? Ainsi que de tout ce que l'on attend de vous ? Continua sans démordre le général .
- Bah ... oui : allez voir ce que les moutons font avec la wonder potion , c'est bien ça ? Lança le hamster à brûle-pourpoint .
- C'est exact , relança le général , quelque peu décontenancé par la concision presque vexante du soldat .
Le général se sentit obligé d'en rajouter un peu , histoire de dire :
- Ce que ces saloperies de moutons font avec notre wonder potion !
" Voilà qui est mieux " , se dit Perlemasque . " Plus approprié , plus solennel ! "

Le débat de haut vol fut interrompu par un point bruyant à l'horizon ensoleillé .
Une forme sombre arrivait à grande vitesse par la voie des airs , vitupérant comme un beau diable après on ne sait quelle cause . La forme prit une teinte marron en approchant , et l'on pouvait facilement reconnaître un oiseau ... sauf que ça n'avait pas vraiment de plumes .
La voix de l'être s'éteint quelques poignées de secondes , les ailes battants de manière rythmée de grandes quantité d'air . Le vol majestueux se transforma à vue d'oeil : le rythme se rompit , laissant peu à peu la place au désordre , puis au chaos . On en était au stade "anarchique" quand le général sembla reconnaître le nouvel arrivant , face à l'assistance médusée :
- Voilà notre homme . L'envoyé des Forces Nationales ! Dit le hamster gradé avec une certaine fierté pompeuse .
La voix de l'arrivant coupa court aux réflexions ; nous en étions au stade "apocalyptique" , ne permettant malheureusement pas de comprendre à quoi ressemblait l'étranger :
- OH NNOONNNNNNNN !!!!!
Une flèche brune passa en rase motte sur le toit , allant dans un choc dantesque emplafonner le mur qui séparait le quatrième étage de l'extérieur . Une forme parfaite de chauve-souris étalée façon livre d'anatomie était désormais incrustée dans le mur . Un doute barra le front du général . La silhouette glissa tranquillement le long du mur , dans une position statique imperturbable .
Atteignant le sol , la chauve-souris tomba sans bruit en arrière , et la forme inconsciente se retrouva allongée sur le béton du toit .
Deux broches de métal sortaient de la partie droite de sa tête , tels des antennes radio à ventouse . Un arc électrique franchit le minuscule espace entre les deux électrodes , et la chauve-souris se retrouva debout face à son auditoire comme si rien ne s'était passé . Dans une pose théâtrale et une voix de Sinatra (ou de Gene Kelly, à la limite) , le mammifère déclara :
- Bati Koda , pour vous servir . Docteur Livingstone , je présume ?
"Alors là c'est vraiment le pompon" , se dit Chaussette ...

En tant que chroniqueur de guerre , avisé ou non , je me dois ici de citer mes sources , au risque de me retrouver devant les tribunaux militaire pour abus et détournement d'histoire farfelue (c'est l'histoire qui est farfelue , pas le détournement , suivez un peu , bon sang !) . Bati Koda , donc . Je n'est malheureusement pas inventé ce personnage , et je le regrette énormément . Autant que Cousteau regretterait de n'avoir inventé Dorie la dorade s'il avait pu voir " Le monde de Nemo " . Mais enfin bref , je m'égare .
Bati Koda , disais-je , est une chauve-souris déjantée issue du film-dessin-animé "Zak et Crysta" , de je sais plus qui , mais sûrement pas de Disney . Bati s'est échappé d'un laboratoire humain et à rejoint Crysta dans sa lutte pour sauver la forêt Ferngully des méchants bûcherons suréquipés , mais passons . Personnage cyclothymique s'il en est , les deux broches qu'il a dans la crâne permette à Bati de fonctionner comme un programme télé face à un zappeur potentiel .
Bati vous jouera avec plaisir ses classiques tels que :
" Red leader , red leader , nous entrons dans le couloir de la mort ! "
Pour enchainer sans interruptions ni scrupules avec un :
" Ave César , empereur de Rome ! "
Il est à noter que la position du corps pour jouer ce dernier rôle ne permet pas de voler en même temps , ce qui nous amène au dernier point : Bati n'a plus de radar , ou très peu . Les méchants humains , à force d'expérience , lui ont court-circuité les neurones . Bati a donc la fâcheuse habitude de se ... de se bouffer le premier truc venu . Ce qui se solde généralement par une inconscience de rigueur ou par un vol encore plus désordonné .
Voilà ..... pas mal de blabla pour pas grand chose , je l'avoue , mais qui prend des risques ici , hein ? Je vous le demande ! Celui qui écrit n'importe quoi , ou celui qui ose lire ?

Reprenons donc le cours ( si cours il y avait ) , de notre histoire : Bati arrive et tout et tout . " Bonjour , moi c'est Bati Koda " , " moi c'est Chaussette FeuilledeVigne? " , " Enchanté " , " Votre mission , si vous l'acceptez (...) , dit le général BilledeFoudre? " , " blablabla " , " et patati , et patata " , " on devrait se faire une bouffe un de ses quatre ? " , " ahahah , elle est bien bonne ! " , " et donc à ce moment là , je lui ai dit : accroche toi au pinceau , je retire les chèvres ... "
Bon , c'est pas un peu fini , oui ?

Hum , hum , désolé .
Bati , équipé comme seul peut l'être une chauve-souris qui part en mission d'espionnage , mitrailleuse sous l'aile (oui , parce qu'en fait , Bati n'a qu'une griffe , donc de quoi appuyer sur une seule gâchette !) , se préparait à prendre son envol . Chaussette lui monta sur le dos , parce que Chaussette est tout petit et que Bati est du genre "grande envergure" . Comme il ne restait plus vraiment de place sur le dos de la chauve-souris , Chaussette ne pu prendre que son revolver "made in James-Bond-Land" , et quelques outils totalement inutile , mais nos héros ne le savent pas à ce point là de la mission . N'oublions pas que les héros , eux , sont dans l'incapacité de lire la fin de l'histoire avant le début afin de savoir comment ça se termine et de quoi ils auraient vraiment besoin , merci pour eux .
- Parez , cria Chaussette par-dessus le bruit des réacteurs qu'ils n'y avaient pas .
- Ok , lui répondit Bati par-dessous ses réacteurs inexistants . Alors Go !!!
La chauve-souris se laissa glisser du rebord du bâtiment Copernick , direction plein Ouest ... ou alors Est ... enfin , vers le bâtiment Clement Ader quoi . Deux ailes de cuir se déplièrent dans un geste majestueux de fluidité , et bientôt le vent fouetta les lunettes d'aviateur de Chaussette à la vitesse d'une chauve-souris au galop ...
Toute la première partie du vol se déroula sans aucun accroc : les deux espions survolèrent la zone de front , distinguant les petites formes de hamsters et de moutons se tirant dessus sans répit ni pitié pour les conventions de Genève . Tout les belligérants étaient trop occupés à s'entre-tuer pour lever les yeux aux ciels , et ce ne fut donc pas sur le front que les deux compères se firent repérer . Les obus et les rayons lasers filaient drus d'un bout à l'autre du champ de bataille , mais bientôt le spectacle "son et lumière" diminua d'intensité à mesure que l'agent Koda passait au dessus des arrière-postes ovins .

Descendant progressivement , ils ne furent bientôt qu'à une dizaine de mètres de sol , ce qui fait approximativement 1000 centimètres , ou 400 pouces anglais , unité de mesure bien connue de nos amis marsouins .
Là , j'hésite entre plusieurs choses , pour un même résultat , donc je vais vous laisser choisir :
- 1ère possibilité :
Mais alors qu'ils volaient à bonne allure vers le quartier général des brouteurs , Chaussette s'écria :
- Bati ! Droit devant !
La chauve-souris releva la tête , et dû esquiver un bolide lancer à une vitesse ahurissante à sa rencontre . Un truc gros , très gros , genre un humain volant non identifié . Et surtout un truc coloré , très coloré , genre tout bleu avec un slip rouge passé par dessus le pantalon . Mais oui , vous l'aviez tous reconnu : Superman !
- 2ème possibilité :
Evidemment , une chauve-souris insouciante et complètement ravagée du bocal décida de descendre doucement en un rase-mottes enivrant , déclenchant par là même une réaction aussi immédiate que bêlante de la part des soldats en contrebas . Un barrage d'artillerie accueillit l'idée saugrenue de Bati , qui dû affronter à la fois les tirs et les engueulades (justifiées) de son coéquipier .
- 3ème possibilité :
Plus loin , pas beaucoup plus loin mais un peu quand même , les moutons du pré n°6 étudiait les premier modèle d'avion à mouton , et tant qu'à faire , les premières armes anti-aériennes (quelle prévoyance quand même !) . Ce fut donc un plaisir que de voir apparaître Bati Koda sur les radars© (mouton trademark) , et les ingénieurs moutons , appuyant sur un simple bouton , s'assirent sur leurs sabots , avec un paquet de popcorn chacun , pour observer avec impatience les trois premiers missiles à tête frisée dénicher le volatile .
Le volatile en question vit arriver les missiles , et eu une réaction qu'il serait le seul à qualifier de valable . Son visage apathique et relativement inexpressif se transforma en une expression de panique-terreur et hystérie tellement convaincante que Chaussette cru que la chauve-souris venait d'avoir une attaque au cerveau (genre tout un panneau de fusibles qui venait de sauter à la figure , et de la figure , de Bati , vous imaginer le tableau ?) .
- autres possibilités :
On aurait pu se mettre à décrire le baron de Munchausen sur son boulet de canon , mais au risque de perdre les lecteurs , mieux vaut ne pas tenter le diable .
Un autre choix aurait été une faille spacio-temporelle , avec tout les excès auxquels cela pourrait conduire , je laisse travailler votre imagination sur le sujet.
Ou bien alors un animal volant totalement ... déplacé par rapport à la situation , genre ... genre un ornithorynque avec cinq pattes .

Mais arrêtons là les frais . Comme je vous l'ai dit , toutes ces possibilités ne conduisent qu'à un seul dénouement , que voici : après un manque de discernement passablement dangereux , Bati Koda se reprit , et , d'un mouvement magistralement exécuté , esquiva tout ce qu'il pouvait y avoir à esquiver . C'est à ce moment précis que nous embarquons une caméra dans l'hélicoptère miniature qui suit de près notre créature aux ailes de cuir , et que nous admirons cette séquence époustouflante de course-pas-poursuite (y'a pas de poursuivants , ptits malins !) . Suite à quoi nous nous demandons où sont les toilettes , car au vue du mal de mer et des vertiges qui nous prennent , il serait bon d'être prudent . Vous vous habituez progressivement à ces successions de roulé-boulé en plein vol , de rase-murs et autres plongeons vertigineux (ou alors vous n'avez jamais vu Star Wars , auquel cas je ne peux rien pour vous) , mais Chaussette , lui , n'a pas votre chance , et doit se pencher sur les côtés de l'appareil pour facilité sa digestion récalcitrante .
Il apparaît très vite au soldat FeuilledeVigne? que Bati n'a plus toute sa tête , au gré des " Yeeeehhaaaa !! " et des " Roooaarrrrr , vrrrrrrr , ratatatata " qu'émet le volatile siphonné . La chauve-souris plonge vers l'entrée du batiment Clement Ader , et se glisse par l'entrebâillement alors qu'un étudiant sort s'en allumer une petite (une cigarette , pas une étudiante , bande de gredins lubriques) .
- Pas par là , Bati ! Pas par là !!!! Hurle Chaussette , ses lunettes d'aviateur collé au museau par la vitesse .
Mais Bati n'entend rien ! Suite à un léger contact entre les deux électrodes de son crâne de moineau (au sens figuré ... Car vous n'aurez pas manqué de noter que Bati était une chauve-souris , n'est ce pas ?) , Bati se rappelle soudain sa mitrailleuse . Le tuyau d'acier se met désormais à crépiter sans discontinuité , exhalant ses projectiles de mort contre tout les animaux à laine trainant dans le long couloir du bâtiment . Un sourire fou aux lèvres , et un filet de bave s'écoulant avec disgrâce sur le côté , Bati massacre à tour de bras l'ennemi par poignées entières !
- Ouais !!! A mort les mutants coco !!! (les délires anti-communistes de Bati ne regarde que lui , NdA? ) .
La mitrailleuse fume , et le train d'enfer de la monture de Chaussette continue sa traversée héroïque du couloir !
Les balles fusent bientôt en direction du projectile à haute vélocité qui traverse et décime les rangs moutons , mais rien n'arrête la témérité suicidaire de Bati Koda ! Les broches se retouchent , et Chaussette arrête de hurler de panique le temps d'observer la nouvelle personnalité de son chauffeur chauve .
La tête de Bati se tourne à demi pour regarder le soldat :
- T'inquiètes pas mon gars ! On s'en sortira , tu verras !
Le ton bienveillant de la comète vivante ne rassure qu'à grand peine le rongeur , mais au moins elle a arrêté de tirer ... faute de munitions , il est vrai .
Chaussette se laisse alors aller , le temps de reprendre une goulée d'air :
- T'es complètement taré , Bati ! J'aurais jamais accepter cette mission !
Le rongeur crie fort , mais surtout parce que les bêlements entrecoupés du staccato des armes automatiques font un bruit d'enfer à peine un mètre cinquante en dessous .
Histoire de meubler , on pourrait même décrire la rafale de fusil AK-47 qui vient d'effleurer le visage de notre hamster lancé à fond la caisse , emportant le casque et les lunettes d'aviateur au passage . Quel dommage , je les aimais bien ces lunettes ... mais enfin , l'histoire a des raisons que la raison ignore ...
- T'es cinglé , volatile de malheur ! Continua sans s'émouvoir Chaussette . Y'a ici plus de moutons au mètre carré que de filles aux galeries Lafayette un jour de solde ! Et il a fallu que tu plonges droit dans ce traquenard !
- Qui parle de traquenard ? Ils ne nous attendaient pas là , que je sache ! Dit l'incriminé d'un ton guilleret .
- Ils ne nous attendaient pas au Pérou non plus ! C'est pas une raison ! Cria-t-il , exaspéré .
- Tout ne va pas si mal que ça , réprimanda la chauve-souris .
- Pas si mal !?! Vitupéra Chaussette , manquant de s'étrangler .
Il chercha vainement des mots pour tenter de qualifier les tendances suicidaires que Bati semblait aimer partager avec ses compatriotes , mais n'en trouva pas , perturbé par son manque d'équilibre sur le dos de la bête et par l'absence totale et définitive de silence dans cette portion de bâtiment . Il se laissa donc porté , la tête enfoui dans le cou du mammifère , tentant de se boucher les oreilles et de prier en attendant leur fin probable .
Il décida d'arrêter la prière et de consacrer toute son énergie désespérée à se boucher les oreilles et les yeux quand il vit Bati en train de regarder le paysage en sifflant mollement les notes de "Le soleil brille , brille , brille " , contrastant évidemment avec l'apocalypse biblique se déroulant autour d'eux .

Quelques très longues minutes plus tard , quand Chaussette osa ouvrir un oeil , le décor avait entièrement changé . Ils se trouvaient désormais dehors , planant silencieusement dans le ciel azur de la fin de l'après-midi ...

Chaussette entendait une petite voix qui chantait alors qu'il expirait bruyamment l'air qui avait jusqu'alors conservé dans ses poumons :
- Vous êtes sur Bien-être TV , tout de suite notre programme "Hari Krishna , c'est bon pour les chakras !" Ne zappez pas et détendez-vous ...
La voix en question s'avéra provenir de Bati , complètement allumé du ciboulot .
Quand le rongeur releva la tête , il constata que leur objectif était droit devant : les prés de couverture des moutons s'étalaient sur un bon hectare au moins derrière le bâtiment du bois de l'étang .
- C'est bien Bati , lâche pas la barre et tiens le cap , t'es dans la bonne direction , murmura le soldat Feuille-de-Vigne ...

A suivre ...

( Suite et fin dans le prochaine épisode , rendez-vous au numéro 6 de "A l'Ombre des Dieux" ... )

Auteur : Billedefoudre Perlemasque



<< SommaireN5 Numero5 LeCahierOne >>
<< HmOne SeRies HmThreeTwo >>
<< RubriquesN5 ChronologiE LeCahierOne >>
<< HmOne GenRe HmThreeTwo >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]