FurioTwo

AccueiL :: ChronologiE :: SeRies :: GenRe :: AuteurS :: ExoDragon :: ConTact :: Vous êtes 3.214.184.124
<< AucuneChance Numero2 HmPrologue >>
<< FurioOne SeRies FurioThree >>
<< AucuneChance ChronologiE HmOne >>
<< FurioOne GenRe FurioThree >>



La saga de Furio


[Episode 2 : Le fils de Boleran.]



Furio naquit au beau milieu d'une époque qui , bien que stable , était loin d'être facile à vivre : les rues de la planète métropole qui deviendrait Furia était le repère on ne peut plus significatif du crime organisé . Nul ne pouvait espérer passer inaperçu au sein des ruelles comme des grandes avenues , et ne pas porter les attributs d'un clan était très mauvais signe . Ceux qui n'appartenaient à aucune des familles régnant sans partage sur Furia étaient quasi certains de ne pouvoir quitter la planète en un seul morceau ...
Mais appartenir à un clan Furien n'était pas moins dangereux , loin de là , car il suffisait de s'éloigner de son quartier ou d'être présent lors d'une "descente punitive" d'une famille adverse pour faire chuter son espérance de vie de 80 % . C'est donc dans le milieu très fermé de la Marivoska que Furio naquit . Le parrain de la famille Boleran reconnu Furio comme son enfant , bien qu'il fut trouvé sur un monceau de cadavres après une attaque d'un clan adverse qui s'était très mal terminé pour celui ci . La famille Mugnayo croyait sa "descente" discrète , et la quasi intégralité des attaquants s'étaient retrouvés bloqués dans une ruelle , entre deux feux , sans compter quelques grenades très efficace tombant malencontreusement du toit ... L'attaque avait été éventée par le meilleur espion du clan Boleran : Errol la furtive , réputée aussi mystérieuse que loyale à la famille Boleran , à la plus grande joie du parrain Boleran qui préférait avoir l'assistance de la meilleure espionne de Furia plutôt que d'en subir les talents .
L'attaque , donc , s'était soldée par un échec , et un enfant fut trouvé parmis les décombres tandis que les hommes de main de Boleran fouillaient les cadavres pour les délester de précieux chargeurs qui leurs coûteraient d'autant moins lors du prochain approvisionnement des Bolerans . Furio grandit dans le respect le plus strict du code de la Marivoska : loyauté , organisation , information et discrétion . Ses mots furent vite les siens , et bientôt il sièga au côté de son père lors des conseils de famille , en vue de l'intégration de membres "externes" au sein du clan . Son père put dès lors juger de l'acuité de ses intuitions lorsque son propre enfant le menaça d'une arme alors qu'il refusait l'intégration d'un certain Donovan :
" Tu dis que l'intérêt de la famille passe avant tout , père , alors si tu refuse l'aide sûre et certaine que peut apporter cet étranger au clan , je me sens prêt à prendre la succession du parrain Boleran afin d'enrôler cet étranger ! "
Dès lors , et après l'admission forcée de Donovan , le parrain et son fils étaient constamment sous tension , le père sentant son influence faiblir au sein de sa propre famille , alors que Furio sentait que son pouvoir l'amènerait à une vitesse effarante dans les plus hautes sphères du pouvoir Furien ...
L'accession de Furio à la tête de la famille Boleran fut rapide et brutale : lors d'un dîner dans un restaurant appartenant au clan Boleran , la famille Mugnayo au grand complet apparut et mitrailla rapidement la devanture . Tous à terre , Errol sur le toit partant chercher des renforts , Furio put constater le manque de discernement de son père lorsque les Mugnayos séparèrent et divisèrent les forces Bolerans au quatre coins du restaurant . Donovan partit discrètement tendre une embuscade aux Mugnayos tenant la porte tandis que Furio , son père et quelques hommes de mains tentaient tant bien que mal de décharger leurs flingues sur leurs féroces opposants .
Une rafale siffla pour aller s'encastrer dans le mur , puis une grenade tomba sur le costume trois pièces de Boleran . Furio eu à peine le temps d'ouvrir la bouche que le tout nouveau chauffeur du parrain , une certaine Milyn , se jeta sur lui pour le faire atterrir à deux bon mètres de là . Après que son père fut dispersé un peu partout dans le restaurant , Furio sentit que le combat tournerait en sa faveur . La ferveur et la détermination de la pourtant jeune Milyn finit par déteindre sur Furio , qui prit l'initiative lors d'un moment d'accalmie en sautant par dessus la table en plasticier qui lui servait de rempart . La discrétion n'était plus de mise , mais l'organisation se fit peu à peu jour lorsque Furio reprit du terrain dans le restaurant secoué par les explosions . La loyauté maintenant : les hommes de main du parrain Boleran eurent tôt fait de suivre le jeune Furio , sa maîtrise des armes comme de la stratégie étant les seules choses pouvant les sortir de là . Restait plus que l'information , et Donovan illustra ce concept typiquement Marivoskien lorsqu'il sortit de derrière les lignes ennemis pour dépecer les Mugnayos pris de court dans un restaurant dont ils ignoraient les passages secrets .
Furio possédait les quatre lois de la Marivoska depuis longtemps , et c'est grâce à elles qu'il pût sortir de ce traquenard . En appliquant quatre concepts pourtant simples , les Bolerans éliminaient définitivement un adversaire de toujours . Les Mugnayos , formant un dernier carré , crûrent pouvoir s'enfuir , plus ou moins sauf , par là ou ils étaient entrés . Mais le sourire de Furio debout au milieu du restaurant désormais presque silencieux ébranla leur conviction . Là encore , Furio possédait une information que ses ennemis n'avaient pas : Errol arrivait , et avec elle les renforts qui prirent , une fois n'est pas coutume , les Mugnayos dans un feu croisé mortel . Furio avait gagné : il avait le contrôle des Bolerans , les talents pour les diriger , la loyauté des hommes de main de l'ex parrain , Errol , Donovan et Milyn à ses côtés , et les Mugnayos étaient exsangues après une opération de grande envergure qui s'était soldée par un échec incompréhensible .
Furio pris vite l'ascendant et vint talonner les plus grandes familles de Furia , sentant très vite qu'il n'était pas humain et que ses pouvoirs le mettait , lui et son clan , à l'abri de l'échec cuisant . Tout n'était pourtant pas simple , et les embuscades imprévisibles étaient le lot quotidien de tout les clans sur Furia , mais le noyau dur qui commandait les Bolerans semblait invincible : Donovan et Errol glissaient entre les balles , Milyn arrivait à conduire saine et sauve sous des déluges de balles et de feu , et Furio n'était pas humain ...
Il fut une fois , la première et dernière fois dans l'histoire des Bolerans , où la magie véritablement palpable changea à tout jamais le visage de Furia ...
Lors d'une embuscade tendue par Furio contre la famille Fratelli , les Fratellis réussirent à s'enfuir d'un cul de sac à bord de leurs voitures . Une course poursuite furieuse démarra alors dans les avenues de la métropole , dévastant à grands renforts de bruit de rafales et d'explosions grandioses une partie du plus grand boulevard de Furia ( ce boulevard traversait en fait la moitié de la planète , pile aligné avec l'équateur de celle ci ) . La course poursuite était endiablée , et tout les talents de Milyn et des chauffeurs Bolerans durent être utilisés pour ne pas être semé par les Fratellis , les munitions envahissant progressivement l'avenue bruyante . Furio reçu une rafale à l'épaule droite en tentant de mitrailler les roues des voitures Fratellis , le choc avec le siège arrière lui arrachant un cri . Donovan fut immédiatement sur lui , cherchant à localiser la plaie et haranguant Milyn de continuer la poursuite . Furio se sentait étrange , ressentant une impression de froid , de souffrance et de désespoir face à des créatures immenses et puissantes qui avait rasé son village . Persuader qu'il délirait , il se força à se relever afin de localiser les voitures Fratellis , mais une douleur lancinante lui arracha le crâne , le forçant à se remettre au fond du siège , tout au fond , au fond .... au fond du gouffre....
Ce que vit Donovan l'étonna d'abord , puis l'effraya : Furio se tenait la tête comme si une migraine insoutenable lui tiraillait le cerveau , mais plus étrange , son corps semblait luire d'un feu intérieur , passant du rouge à l'orangée et gagnant en intensité de secondes en secondes . Le feu de Furio gagnait en ampleur beaucoup trop vite pour que Donovan puisse faire quoi que se soit d'autre que crier : " Milyn ! Saute de la voiture ! "
A peine la phrase fut achevée que l'arrière de la voiture vola en morceau dans une explosion monstrueuse qui projeta des débris incandescents alentour .Les voitures Bolerans pillèrent devant cette gerbe de flammes occultant leur champ de vision , et lorsque les premiers hommes sortirent des voitures , se fut pour découvrirent Milyn assommée se relevant avec peine sur le bas côté , et la voiture du parrain Boleran ne conservant que sa partie antérieure , jusqu'au tableau de bord . Les flammes dansaient sur la ferraille alentour et se fut avec stupéfaction que les hommes de Boleran , Milyn comprise , remarquèrent Furio , flottant à deux mètres de haut , les bras et les jambes écartés , en train de léviter à l'intérieur d'une sphère de feu orange , parfaitement indemne . La sphère grandissait toujours en palpitant au rythme de leur respiration rapide , mais aucun ne put réaliser qu'ils assistaient à l'avènement d'une des plus grandes puissances de Fadrax .
Donovan avait disparu dans l'explosion de la voiture , et les autres furent malheureusement témoins de la deuxième explosion d'énergie dont Furio était la source . Cette explosion ci fut dévastatrice , et bien plus puissante que tout ce que les habitants de Furia auraient pu imaginer . Elle dévasta tout à trois mètres de distance tout d'abord , ce qui incluait les hommes et leurs voitures , puis se propagea en creusant le sol sur tout le boulevard , dans les deux sens . L'explosion gagnait en largeur et en ampleur de seconde en seconde , et quand les Fratellis la distinguèrent , elle était déjà trois fois plus rapide qu'eux et couvrait la largeur entière du boulevard .
Si des observateurs s'étaient trouvés à ce moment là dans l'espace , ils auraient pu voir la planète se faire progressivement entourer d'un anneau de feu et d'énergie au niveau de l'équateur , jusqu'à couvrir toute la planète ...

Ainsi s'achève le récit du FILS DE BOLERAN , deuxième partie de l'histoire de Furio .



<< AucuneChance Numero2 HmPrologue >>
<< FurioOne SeRies FurioThree >>
<< AucuneChance ChronologiE HmOne >>
<< FurioOne GenRe FurioThree >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]