PlanetSide

AccueiL :: ChronologiE :: SeRies :: GenRe :: AuteurS :: ExoDragon :: ConTact :: Vous êtes 35.172.217.40
<< ChevalierCedre Numero2 CinqMaisons >>
  SeRies HmOne >>
<< ChevalierCedre ChronologiE CinqMaisons >>
<< LaTempete GenRe HolocausteN1 >>



Rapid Fire



Je pris mon équipement rapidement , et me mis immédiatement en route pour le rez-de-chaussée . La bande intercom était saturée , et je dû éteindre mon casque récepteur pour pouvoir penser librement . L'alarme silencieuse interne était enclenchée , les ennemis prenaient pied dans l'enceinte de la base ! "Il ne faut pas qu'ils pénètrent dans le complexe souterrain", se dit Jason Krauler .
Il passa devant un de ses compatriotes du Nouveau Conglomérat .
- Saloperie de soldats de la République Terran ! Lança Krauler .
L'autre soldat se mit à rire de bon coeur tout en remontant les escaliers derrière lui .
Krauler sortit par le hall , mais son compagnon partait défendre les étages supérieurs . Dehors , des bruits de lutte proche et d'explosions de tout type se faisaient entendre .

Ce qu'il y avait de bien avec les nouvelles technologies nanites , c'est que la mort n'était plus une fin en soi . Mais il restait la souffrance qui la précédait . La guerre gardait donc un caractère terrifiant , puis à chaque "mort" , l'ordinateur central nous reconstruisait intégralement , esprit compris . Il nous injectait de force les souvenirs qui avait été mis en mémoire jusqu'à ce que l'ordinateur intégré à notre combinaison nous ai déclaré mort , ce qui laissait parfois la place aux différents degrés de mutilation et autres souvenirs amusants . Fort heureusement , il n'y avait jamais de "bugs" dans le système matriciel de reconstruction et dans la mise en mémoire . Imaginez un peu qu'un soldat soit déclaré mort de manière précoce et se retrouve face à son clone reconstruit dans les chambres de régénération !
Des lois inébranlables interdisaient ce genre de choses . Mais ce semblant d'immortalité rendait la guerre encore plus furieuse et acharnée , autorisant les assauts suicides et la bonne conscience des soldats les plus efficaces ! " Tuez les tous , ils seront de nouveaux vivants d'ici trente secondes ! "
Mais l'étincelle de vie est tenace , et chacun s'accroche à sa "vie" comme si c'était la dernière !

Lorsque j'ouvris la porte , je dû me jeter à terre quelques fractions de secondes plus tard . Des soldats républicains quadrillaient la zone en fond de base , et ne comptaient pas les munitions utilisées en tir de couverture ! Des balles traçantes zébraient l'espace au dessus de ma tête . Je jetais un regard à la scène : rien à gauche , en direction de la sortie spéciale "véhicule" , un tank modèle vanguard sort de la base , son canon donnant du répondant aux troupes d'assauts républicaines qui arrivaient en masse à l'entrée de la base . Sur ma droite : une jeep d'assaut "Enforcer" , avec son lance-missiles en tourelle chargé à bloc . Dans la zone de vision centrale : des pièges à char disséminés un peu partout tels des pierres tombales en titane bétonné . Un homme du Nouveau Conglomérat en armure légère était bloqué derrière le piège à char le plus proche , planqué tant bien que mal malgré les tirs adverses incessants .
J'agis rapidement : épaulant ma mitrailleuse , je délivrais un tir de couverture qui transforma le barrage ennemi en tirs sporadiques . Dès que mon arme bippa pour me prévenir que mon chargeur était vide , je me mis derrière le piège à char d'un bond .
- Mon émetteur intercom est HS ! Me cria l'homme .
- Ok ! Lui répondis je d'une voix forte tout en rechargeant .
Jetant un regard sur l'Enforcer , je vis que son ancien pilote pendait mollement par la portière ouverte , les décomposeurs nanites de son armure déjà à l'oeuvre pour "effacer" son corps du champ de bataille .
Pointant mon pouce sur le véhicule , je criais au soldat à mes côtés :
- Tu sais piloter ça ?
- Oui !
- Ok , alors en avant !
Il me fit un signe de tête affirmatif et se retourna par dessus l'abri de fortune pour fournir à son tour un tir de couverture . J'en profitais pour courir profil bas jusqu'au véhicule . J'extirpais le pilote , le jetant au sol , puis pris place à la tourelle . Mon camarade fermait la porte au moment où j'activais mon arme .
Le moteur cracha , et le véhicule démarra en trombe . On n'était pas sitôt partis qu'une dizaine de républicains s'engouffrèrent sous l'arche de l'entrée de notre base . La jeep prit un virage à 90° sur la gauche , fonçant maintenant vers la sortie "véhicule" , tandis que le lance-roquettes crachait salves après salves sous ma direction . Une série d'explosions propulsa trois ennemis aux corps désarticulés en l'air , tandis que je vis quelque chose qui arrêta un instant mon doigts sur les gâchettes :
- Decimator ! Criais-je au pilote , au moment même où un missile de bon calibre sortait du long canon de l'arme adverse . La trajectoire de fumée grise termina sa course dans le flanc de l'Enforcer , envoyant bouler la jeep quatre mètres plus loin . Après quelques tonneaux , je pu m'extirper , j'ignore comment , de la jeep folle d'un saut magistral . Je roulais dans la poussière sur un bon mètre avant de m'arrêter à mon tour . Sonné , j'essayais de réaligner ma vue sur le véhicule en flammes , à dix mètres de là . Le pilote était criblé de morceaux de métal . Mort . Ma mitrailleuse m'attendait patiemment légèrement sur ma gauche . Je tendis la bras , mais trop tard : un pied botté rouge se plaça sur ma main , écrasant mes pauvres doigts . Me mettant sur les genoux , je relevais la tête pour mieux voir le canon pointé sur moi . Le républicain sourit , d'un sourire triste et las , et appuya sur la gâchette .
... blackout ...
Le système matriciel de reconstruction se mit en route , à cinq mètres sous terre de là, dans le complexe souterrain d'une des bases du Nouveau Conglomérat ...



<< ChevalierCedre Numero2 CinqMaisons >>
  SeRies HmOne >>
<< ChevalierCedre ChronologiE CinqMaisons >>
<< LaTempete GenRe HolocausteN1 >>

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]